Fini l'humidité incrustée dans les murs

Astuce : comment savoir devant quel type d'humidité sommes nous?

Si c'est une maison de plain pied, cela dépend de l'époque après les années 1960, en général avant de faire couler la chape, il mettait du polyane ( une feuille fine de plastique) pour l'isoler de la terre. 
  • Comment s'assurer que vous n'avez pas une fuite d'eau?
Procédez simplement à un test : Vous relevez les chiffres de votre compteur ( noir et rouge), vous vous abstenez de tirer de l’eau sur votre réseau pendant plusieurs heures et vous vérifiez les chiffres rouges ensuite.) Il peut être intéressant de faire ce test durant toute une nuit en faisant bien attention de ne pas tirer d’eau.Si les chiffres ont changé, vous avez une fuite d’eau. Elle peut être souterraine mais aussi dans votre maison. Lorsque vous réalisez ce test, mettez des journaux sous chaque robinet bien fermé, et du papier toilette dans le haut de votre cuvette.
Ainsi vous déterminerez plus rapidement d’où cela peut provenir.
  • Si vous notez la fuite sur le sol, nettoyez votre carrelage, et voir le lendemain si cela est encore humide. 
  • Vérifiez aussi les tuyaux d'évacuation PVC de votre réseau, car la colle PVC avec le temps perd de sa force et se dégrade et donc peut engendrer des fuites... 
  • Vérifier aussi les raccord d'évacuation du WC (les contours du bas du WC sont ils humides).
Une chose qui peut se faire est de verser avant de se coucher du colorant dans les canalisations style bleu de cordex!
Et si le lendemain apparait des traces vous aurez une info sans faille!
  • Souvent à 90% c'est des remontées capillaires 
Soyons logique pour tout!
Nous avons seulement 2 formes d'humidité:
  • Celle que l'eau directe nous apporte( fuite d'eau toute confondue , inondation, remontées capillaires!
  • Celle que l'air ambiant chargée nous apporte (Différence de Température ou manque d'aération)
- Que se passe t il lorsque nous soufflons sur un miroir?
Nous créons de la condensation!
Dans un bâtiment cette condensation peut être dû au manque d'isolation, et aussi à l'humidité excessive dans les murs, problème que l'on rencontre plus lorsque l'on chauffe.
L’humidité découle souvent de défauts de couverture du toit (infiltrations), de problèmes de maçonnerie, de plomberie (fuites d’eau), ou de remontées par capillarité depuis les fondations.
Elle se manifeste par des auréoles sur la peinture du plafond, des moisissures, un décollement du papier peint, un effritement des enduits au plâtre ou à la chaux, voir décollement des carrelages allant jusqu’au salpêtre (qui est dû aux sels organiques que véhicule la vapeur d'eau au moment de son évaporation avec le contact de l'air).

Comment détecter un problème d'humidité ?

Les signes de l'humidité ascensionnelle:

  • En façade, les signes s’observent par des traces frangées ou ondulées sur de grandes longueurs.
  • Dans la maison, les murs présentent en parties basses des auréoles persistantes.
  • Les peintures s’écaillent, les papiers peints se décollent.
  • Les enduits boursouflent et se délitent.
  • Les bois s’imbibent, deviennent spongieux, tandis que les pièces métalliques s’oxydent.
  • Des moisissures se développent, caractérisées par une odeur tenace et des taches noirâtres qui, laissées en l’état, évoluent en masses fibreuses.

Elles révèlent la présence de micro-organismes pathogènes, responsables d’allergies et d’asthme.

À ce stade, la salubrité du bâtiment est sérieusement menacée.

La présence de sels hygroscopiques au sein des maçonneries favorise la formation de dépôts blanchâtres.

Ces efflorescences dont le salpêtre n’est qu’une forme particulière proviennent de la cristallisation des sels en surface, quand la vapeur d’eau s’évapore.

Elles provoquent des détachements de plaques qui, sous l’effet du gel, peuvent aboutir à la ruine des maçonneries.

Les problèmes d’humidité dans la maison impactent également la consommation énergétique des habitations, l’inconfort incitant à chauffer plus que nécessaire.

Or les acariens apprécient les conditions humides et chaudes avec, autre conséquence sanitaire, des réactions allergiques pouvant mener à des problèmes respiratoires majeurs.

 

Plusieurs signes facilement repérables indiquent la présence d'humidité :

  • Sensation de froid constant
  • papiers peints, peinture qui se décollent, cloque des matériaux
    odeurs de moisi provenant des placards
  • peinture fissurée ou écaillée
  • apparition de moisissure

 Une pièce est plus humide qu'une autre ? C'est peut-être simplement la condensation.


Rappel: 

Dans d'autres cas, il peut s'agir d'infiltrations provoquées par un système de canalisation défaillant ou des joints abîmés.
En premier détecter l'endroit, repérer la provenance (canalisations, joints, fuite d'un tuyau...). Si vous ne trouvez pas l'endroit exact de la fuite, n'hésitez pas à faire appel à un plombier, c'est plus prudent que d'essayer de réparer une fuite soi-même.


Pensez également à vérifier l'isolation de votre maison. En effet, une mauvaise isolation peut expliquer la présence d'humidité de condensation chez vous.

 

Question : Humidité des murs

de damien |  29/10/2012  |  

+J'ai le même problème !

bonjour j'aimerais savoir un truc.dans la chambre de ma fille ces murs sont humides de chez humides.quand on passe la main sur les murs la main est mouillées comment c'est possible.sa m embete parske c est la chambre de ma fille

Réponse :

Bonjour,

Vous avez un problème de condensation.


Si vous avez une V.M.C ?

Pour s'assurer qu'elle fonctionne bien, cela sans appareil de mesure prendre simplement une feuille papier style sopalin et si elle tient à la bouche d'extraction c'est que le débit est suffisant sinon un simple entretient peut résoudre le problème.

 

Pour les entrées d'air au dessus des fenêtres les nettoyer avec un bon aspirateur.
Ne jamais les boucher, car vous allez éviter le recyclage d'air.


Mauvaise ventilation dans les pièces pour y palier contrôler que vos portes au niveau du sol laissent passer l'air avec un minimum de >1cm.

Mauvaise isolation, nous le contrôlons avec un thermomètre laser demandez à un plombier ou chauffagiste, pour détecter ce que nous appelons les ponts thermiques.


Le cas que nous retrouvons aussi ce sont les remontées capillaires ou accidentel dû aux inondations et fuite d'eau toutes confondues qui apportent un excès d'humidité HR%.

 En clair, vous avez eu de l'eau qui s'est infiltrée dans vos murs et qui s'est transformée en gaz que l'on nomme humidité.

 

Pour cela mes appareils SPI assécheurs d'humidité résolvent le problème .

j'espère vous avoir répondu à votre question.

 

Astuce d'ancien, simple:

J'ai un moyen simple peu onéreux pour savoir quel style d'humidité on a à traiter.
Très simple :  essuyer l'endroit ou l'on va faire le teste.

A réaliser à l'intérieur de la pièce concernée.
Prendre une feuille d'alu style papier chocolat, la fixer avec des petites épingles sur le mur.

 

Attendre plusieurs jours et (à l'aide d'une couche de papier style mouchoir ou essuie-tout) récupérer les petites particules si elles sont extérieures nous serons face à de l'humidité par condensation, facile à solutionner.

 

Si par contre l'humidité est en face intérieure, le seul moyen que je connais de fiable, ce sont les SPI assécheurs d'humidité.

 

Écologique et ils travaillent avec logique.

 

Faites le test et me communiquer les résultats sur:  clients.amis@gmail.com


Amicalement José

 

Info récupéré sur un Forum, que je transmets ici pour vous informer :

 

1. la chaudière ne change rien au problème de condensation dans votre cuisine si le système d’évacuation reste correct.

 

2. En effet la pose de toile de verre supprime inexorablement les échanges d’absorption de vapeur d’eau à travers les murs, de nos jours il y a peu de peinture à part les peintures badigeon et chaux qui laisse respirer les murs.

 

3. En ce qui concerne la production de vapeur d’eau, je vous rappelle quelques ordres de grandeur :
4. une personne adulte produit environ 50 g de vapeur d’eau par heures. Par leur seule respiration, deux personnes au repos dans une pièce de 30 m3 à 15 °C sature l’atmosphère en moins de 5 heures environ ;

 

5. La combustion d’un m 3 de gaz produit approximativement 800 g de vapeur d’eau alors que 300 g environ suffisent pour saturer l’air ambiant d’une cuisine de 20 m2 (or la consommation de gaz peut s’évaluer en moyenne, à 4 m3 par jour et par famille).

 

6. Une casserole d’eau bouillante parvient à saturer en quelques minutes seulement.


7. Toutes ces données numériques démontrent que dans un logement, et quel que soit son mode d’occupation, la production de vapeur d’eau sera toujours suffisante pour saturer l’air ambiant, les salles d’eau et cuisine étant évidemment les pièces les plus exposées. En d’autres termes, ce n’est pas en essayant de limiter la production de vapeur d’eau, mais en maitrisant les autres paramètres influant sur le processus de la condensation que l’on parvient à limiter ce type d’humidité.

 

8. La pose d’un VMC simple flux en totalité sur les pièces d’eau est très conseillée dans le cas présent, si on ne traite que la cuisine la vapeur d’eau ira se propager ailleurs. La fonction doit être continue et non avec une minuterie, je vous le déconseille fortement.

 

9. La VMC simple flux est constituée d’un ventilo-aspirateur que l’on place dans les combles si cela est possible.

 

10. Il faut dans ce cas détalonné l’ensemble des portes de l’appartement (vide d’air passage d’air sous les portes) d’environ 1 cm minimum, pour éviter les dépressions.

 

En espérant avoir répondu clairement à vos questions.



26/03/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres