Assécheur Elec 5V = Solution humidité pour toujours! l'humidité

Traitement de l'humidité : Lumière sur les procédés "inefficaces" !

PRODUITS D’INJECTION

Si le mur contient de grandes quantités de sels hygroscopiques, la barrière d’injection ne suffit pas à neutraliser le sol.
Les pressions utilisées variant, elles peuvent aller jusqu’à la rupture des matériaux constituant le mur.
Si le mur traité est peint ou mal aéré, les délais d’assèchement risquent de durer très longtemps plus de 2 ans et revenir à tout moment.

Attention : Certaines entreprises proposant cette solution annoncent une garantie de  30 ans, mais c'est une durée estimée par leurs laboratoires et non certifié concrêtement !

- Faiblesse du procédé dans les matériaux hétérogènes où la différence de nature et la configuration limitent, voire, rendent totalement inopérant le produit d’injection.

- Faiblesse attachée à chaque type de produit injecté, pour les résines époxydes, c’est l’épaisseur du produit qui se heurte dans ce cas là, à la petitesse des pores, pour les produits se gélifiant avec le CO², ceux-ci risquent de se bloquer dans le matériau. 

Les silicones ou silicates, ont des capacités de pénétration assez faible dues à leur épaisseur.
Les gels arylamines sont toxiques.
L’instabilité chimique composée par les silicates , (suivant le taux du Ph) entame une décomposition en milieu alcalin >7.
Enfin suivant l’épaisseur du produit à injecter, la grande taille des trous pratiqués fragilise le matériau traité.
Il existe un risque d’allergie à certains produits hydrophobes ; (gaz carbonique, persulfate d’ammonium, etc.).

Ce sont des produits toxiques dangereux pour vous et la planète!

 

SIPHONS ATMOSPHÉRIQUES (VENTILATION NATURELLE DU MUR)

Ça ne fonctionne pas pour la raison suivante que le H2O est le gaz qui et le plus léger sur terre et si on ne va pas le chercher il restera confiné pour toujours.

 Nous avons remarqué qu’il n’y avait pas de mesure devant une simple grille, par contre à l’intérieur du mur le mesureur s’affole.


Le procédé de Knappen par « siphons atmosphériques » consiste à assécher le mur en augmentant la surface d’évaporation.

Ce dispositif utilise des drains en terre cuite ou en plastique placés horizontalement à une profondeur égale au deux tiers de l’épaisseur du mur et au-dessus de la zone à assécher ; dans tous les cas, ils seront en dehors d’une zone de rejaillissement.

 

AÉRATION PAR DOUBLAGE INTÉRIEUR

Idem :

Ça ne fonctionne pas pour la raison suivante que le H2O est le gaz qui est le plus léger sur terre et si on ne va pas le chercher il restera confiné pour toujours.

Nous avons remarqué qu’il n’y avait pas de mesure devant une simple grille, par contre à l’intérieur du mur le mesureur s’affole.


Cette méthode consiste à aérer le mur par la paroi intérieure. Pour se faire, on place à l’intérieur une cloison mince séparée du mur par une lame d’air de 3 à 5 cm. d’épaisseur (contre cloison ou briques creuses).
Des orifices de ventilation sont placés d’une part dans la partie supérieure du mur et à un niveau situé au-dessus du sol et hors de la zone de rejaillissement, et d’autre part en partie basse de la contre cloison. L’efficacité de ce système est contestable car on peut considérer dans certains cas qu’il apporte de l’humidité.

 

 PRINCIPE DE L’ÉLECTRO-OSMOSE ET DE ÉLECTROPHORÈSE

 

Si l’humidité était de l’eau ça fonctionnerait mais c’est un gaz et sur un gaz ça ne fonctionne pas !


Le phénomène de l’électro-osmose traitant des propriétés électrocinétiques des systèmes capillaires, fut découvert en 1808 par le professeur F.REYSSE de l’Académie des sciences de Moscou.

Le brevet permettant d’assécher des murs à l’aide de sondes électriques fixées dans les murs date de 1935.
Le professeur avait remarqué que lorsque l’on plongeait dans l’eau deux électrodes séparées par un diaphragme poreux, il se créait un courant allant de l’un vers l’autre.

Le sens et l’intensité du courant dépendent : De la nature du matériau poreux, De la composition chimique des sels dissous dans l’eau, De la différence de potentiel entre les deux bornes.

Ce phénomène lié à la nature des matériaux est appelé « potentiel électrocinétique ».

A la surface du corps poreux se crée un certain potentiel ; si celui-ci est négatif, la couche d’eau immédiatement en contact se met aussitôt au positif.

Ce potentiel électrocinétique n’apparaît que s’il y a mouvement relatif d’une couche liquide par rapport à l’autre.

 

La plupart des matériaux de construction présentent au contact de l’eau un potentiel spontané négatif, ce qui fait que la couche de diffusion portant une charge positive se transforme automatiquement vers la cathode.

 

 

Le principe par émission d'ondes est nocif pour votre santé et de plus il est inefficace pour les raisons évoquées ci-dessus.

 

Certaines recherches ont démontré un lien entre les champs électromagnétiques (téléphone portable et sans fil, antennes téléphoniques, lignes à haute tension…) et l'augmentation des risques de cancer.

Essayez donc le plus possible de réduire votre exposition à ces champs électromagnétiques!

 

Le meilleur procédé est l'assèche mur SPI : pourquoi?

  • Il est écologique et fonctionne à vie avec un petit remplacement de turbine toutes les 60000 heures.
  • Car lui il est tout le contraire de ce que vous allez apprendre ci-dessous
  • Il va chercher et aider le gaz naturel que l'on appel humidité et va le mélanger avec l’Oxygène et permet:
  • D’évacuer le H2O (hydrogène et la vapeur d’eau) en toute sécurité et efficacité.
  • Les artisans qui installent les assécheurs de murs  SPI pourraient donner une garantie de 60 ans, voir plus si ils le voulaient


21/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres